Portraits et Témoignages

Articles tirés du journal NDN

Domitille et Timothée : « vivre l’ordinaire de façon extraordinaire  »

Domitille et Timothée sont responsables de la maison Lazare depuis août 2017. Leurs cœurs, comme ceux de leurs cinq enfants, sont devenus terre d’accueil pour les 30 colocs de la maison.

Une terre travaillée

Lorsque Domitille et Timothée racontent leur cheminement jusqu’à Lazare, on comprend que leurs cœurs avaient été préparés à cette aventure.  Amour, folie et bienveillance étaient déjà en germe dans leurs histoires.

En premier lieu, leur amour conjugal. Vécu comme un talent à faire fructifier, ils en ont pris soin. Avec les équipes Tandem puis Notre Dame (END), ils ont goûté aux rendez-vous réguliers à deux, avec le Seigneur et avec des frères.

La bienveillance, ensuite. Cette capacité à regarder celui qu’on néglige comme un trésor, Timothée l’a vécu au contact de son frère trisomique et Domitille a choisi d’en faire son métier en devenant assistante sociale. La fragilité des autres les touche.

La folie enfin. Certaines paroles labouraient leurs cœurs, creusaient le désir d’une conversion radicale, d’une douche froide qui les laverait de toute tiédeur.

« La vie est une aventure, ose-la. » Mère Teresa

« Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi » Lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens

Pendant les six mois de discernement qui suivent l’appel à devenir responsables de la maison, leur cœur est irrigué par la prière, éclairé de nombreux signes : l’évangile de l’appel des disciples reçu par Timothée, une lettre des END « spécial discernement » qui arrive à point nommé, deux personnes de la rue qui les accostent et concluent : « Vous avez une belle âme ».

Conduits par leur désir de rencontrer le Christ, de lui laisser une plus grande place dans leur vie, ils disent OUI.

Une terre ombragée, abri solide et bienfaisante

Ce qu’ils offrent c’est une vie de famille.

Comme des parents, ils veillent sur chaque résident dans le respect des règles de vie. Ils offrent des temps de retrouvailles festifs (dîner du vendredi soir, déjeuner de l’amitié le 1er dimanche de chaque mois) et placent la vie de la maison sous le regard du Christ (laudes le matin, adoration, messe le mercredi soir). Ils aident chacun dans ses projets, prennent du temps avec ceux qui en ont besoin.

Ils aident des frères – personnes ayant connu la galère et jeunes pro- à vivre ensemble dans la paix, la confiance et la bienveillance. Appelés à être fidèle, pas à réussir, ils aiment quoiqu’il arrive.

Si la famille va bien, la bonne humeur se diffuse comme une ombre bienfaisante et la maison devient refuge.

Une terre féconde.

Confiance, foi et humilité, Domitille et Timothée témoignent d’une belle récolte.

Un projet fou entraîne une belle folie : la confiance. « On a appris à arrêter d’avoir peur ».

Dans cette aventure, « le coloc de la chapelle » comme l’appelle Domitille, porte tout. « Le désir de vivre le projet Lazare pourrait se fatiguer, mais il se renouvelle dans la prière communautaire. »

A Lazare on est tour à tour accueilli et accueillant. « Ce n’est pas nous qui sommes des héros, mais bien ceux qui ont connu la galère et qui tiennent debout. »

Domitille et Timothée ont le sentiment d’avoir cheminé avec le Christ, présent aux côtés de ceux qui souffrent et souhaitent continuer à « Vivre l’ordinaire de façon extraordinaire ».

Lazare est une association qui anime et développe des appartements partagés. Chaque appartement est habité par des personnes qui ont vécu à la rue et des jeunes actifs bénévoles. Lazare existe depuis 2011.

Marie-Sybille Gambert
NDN 25