Articles tirés du journal NDN


Solidarité dans la Rue
 

Avenant et motivé, Alexandre, étudiant à Nantes accepte de nous partager son expérience de Solidarité Dans la Rue.

« Je cherchais comment vivre concrètement la charité en tant que chrétien dans ma vie de tous les jours, et parallèlement, suite à une retraite, Frère François de l’aumônerie des étudiants m’a proposé ce service : être responsable en binôme pendant une année étudiante de SDR ( Solidarité Dans la Rue), c’était cohérent ! »

Chaque soir de chaque week-end à 21h, la gare sud est témoin de la fidélité des étudiants présents. « Les accueillis ( personnes SDF ou aux faibles revenus) sont toujours là avant nous ! » Après une poignée de main serrée par chaque bénévole à chacun, un repas maison est servi. Dès 17h30, les jeunes enfilent leur tablier pour transformer les ingrédients collectés ( Banque Alimentaire, dons) en plats mijotés ; et les accueillis se restaurent en ajoutant «  vous vous améliorez en cours d’année ! », Certains dînent en silence, mais la plupart trouve aussi un espace pour être écouté, surtout les habitués.

Alexandre ajoute : «  nous sommes plusieurs dans le groupe pour assurer le roulement, et cela permet d’inclure des étudiants qui ne sont pas de l’aumônerie. Notre diversité ne nous empêche pas de prier avant chaque service ».

A la question de ce qui a changé dans sa vie Alexandre répond «  j’avais un sentiment d’inachevé quand je donnais une pièce de temps en temps. Cela m’a permis d’avoir un contact beaucoup plus simple avec les personnes de la rue, y compris avec celles que je croise sur mes trajets puisque je vais maintenant les voir pour les inviter à SDR, Mais surtout, j’ai appris à écouter l’autre ».

Hélène Ferré
NDN 26