Articles tirés du journal NDN


Rassasier le corps et l’âme
 

Rassasier le corps et l’âme

« Bienvenue au restaurant Chromosome, c’est Armelle qui va vous conduire à votre table ! »

C’est dans une ambiance bon enfant, que Joël Riom, 86 ans, triplement grand-père, nous accueille. Avec son air affable et son regard toujours aussi doux, Joël a trouvé un lieu de bénévolat qui lui va comme un gant. Au restaurant Chromosome, le service est assuré par des personnes touchées par la trisomie, secondées par des bénévoles.

Nous nous installons dans cette salle comble avec vue sur un plan d’eau au cœur de l’ile Beaulieu. Armelle nous montre, posée sur notre table, une ardoise où son nom est écrit, rappelant qui nous sert. Et quel service ! Après l’entrée (un potage façon minestrone), le plat (une délicieuse tarte à l’oignon) et le dessert (un flan à la noix de coco), Joël nous confie qu’il est à chaque fois touché par les « enfants », sa manière affective d’appeler les équipiers handicapés. « Leur simplicité est désarmante, faisant tomber le masque habituel, et chassant la grise-mine. Eux, ils sont directs !».

Chaque vendredi, Joël passe la journée au restaurant. Entre deux échanges avec nous, il rappelle gentiment à Manon que cette table en est au dessert, à Tim que l’autre table est a dresser… Il ne nous cache pas que la journée est intense : servir 50 couverts (en moyenne) par jour même avec un menu unique, c’est du pain sur la planche pour les 5 équipiers et les 5 bénévoles quotidiens. Pour lui, ce service vaut bien un petit coup de fatigue en rentrant le soir : «  Un chromosome en plus et tant d’affection à partager, c’est chaque vendredi un retour à l’essentiel ! » 

Mélaine Ferré
NDN 24