Ouverture de nos églises

Seule la Basilique Saint-Nicolas ouvre ses portes de 9h00 à 19h00 pour ceux qui souhaitent ou peuvent y venir prier. Par contre, il est impératif qu’il y ait moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

L’église Sainte-Croix est fermée mais la fraternité bénédictine continue d’y prier les laudes, vêpres…
Les sœurs prient pour nous tous.

Messes quotidiennes

Chaque jour, vous pouvez suivre la messe célébrée par les prêtres de la paroisse :

Adoration

Ce jeudi à 18h30 – Basilique Saint-Nicolas, le Saint Sacrement sera exposé.
A suivre sur la page Facebook https://www.facebook.com/ParoisseNotreDamedeNantes/

Chemin de Croix

Vendredi à 15h00 en direct de la Basilique Saint-Nicolas https://www.facebook.com/ParoisseNotreDamedeNantes/

Vivre la messe à travers les écrans

En cette période de confinement, il est possible de suivre la messe sur télévision, smartphone, tablette, ordinateur, mais comment la vivre ?

La messe est, nous le dit le concile Vatican II, la « source et le sommet » de la vie chrétienne, elle nous est donc indispensable car elle constitue l’Église. Les prêtres célèbrent chaque jour une messe à toutes les intentions des fidèles absents qui sont alors pris dans l’Unique offrande du Christ.

En cette période, nous sommes confinés et nous ne pouvons plus aller à l’église. Grâce aux moyens modernes, nous pouvons suivre une messe sur nos écrans : télévision, smartphone, tablette, ordinateur. C’est bien, mais cela demande de notre part une grande rigueur et beaucoup de volonté – ce qui est le cas déjà lorsque nous sommes dans une assemblée ordinaire – mais, aujourd’hui, l’assemblée, le cadre, ne nous portent plus et notre environnement habituel peut être gênant.

Voici une proposition en 6 étapes pour mieux vivre la messe :

1. Choisissez l’heure de la messe. Une messe n’est ni une émission de télévision, ni un film à regarder en streaming, en VOD, on ne regarde pas la messe, on y participe en engageant son cœur.

2. Éteignez votre portable. Prévenez vos proches qu’ils viennent avec vous ou qu’ils ne vous dérangent pas et répondent aux appels : qu’ils considèrent que nous n’êtes pas libre pendant ce temps de prière !

3. Installez-vous sur une chaise (et non dans votre moelleux fauteuil habituel) pour garder la vigilance, prenez éventuellement avec vous votre « missel de poche » pour suivre les lectures bibliques.

4. Avant que la messe commence, concentrez-vous et interrogez-vous : « Pour qui j’offre mon union à cette messe ? ».

5. Au moment de la communion, faites une communion spirituelle avec cette prière que nous a proposé le pape François (ce 19 mars 2020) : « À tes pieds, Ô mon Jésus, je me prosterne et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme dans son néant et dans Ta sainte présence. Je t’adore dans le Saint-Sacrement de ton amour, désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que t’offre mon cœur. En attente du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en esprit. Viens à moi, Ô mon Jésus, pour que je vienne à Toi. Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et pour la mort. Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime. Amen !. »

6. Rendez grâce à Dieu et sanctifiez-le en lui offrant votre vie de confiné !