Au cœur de notre foi !

Dimanche 5 avril 2020

Voici qu’en ce début d’avril 2020, nous sommes entrés dans la Grande Semaine, la Semaine Sainte, où, en trois jours et trois nuits, nous allons revivre la mort et la Résurrection du Christ… Mais Seigneur quel étrange contexte, si inédit !
Nous vivons depuis quelques semaines une expérience peu ordinaire : les impératifs de confinement qui nous sont demandés par le gouvernement pour faire face au Covid-19 changent profondément notre vie quotidienne. Veillons à les respecter méticuleusement, pour notre santé et celle des autres.
Mes pensées, et celles des prêtres et diacres de la paroisse, rejoignent tout
particulièrement ceux qui, dans cette situation, vivent une plus grande solitude encore.
Vous êtes tous bien présents dans nos prières, chaque jour.
Vous vous doutez bien que toutes les activités paroissiales sont désormais « en veille », mais la vie paroissiale continue et nous célébrons chaque jour l’Eucharistie en communion avec vous tous. C’est une expérience inédite pour nous…et pour vous !
Mais le contexte, si inédit soit-il, n’y change rien, la Semaine sainte commence. Bien que le confinement nous impose de la célébrer différemment de ce que nous avons connu jusque-là, gardons à coeur de nous rendre disponibles à la grâce de Dieu et de célébrer avec foi, espérance et charité la passion, la mort et la résurrection de notre
Sauveur.
Comment faire ? Nous vous proposons de faire de chaque foyer une Église domestique qui vibre au rythme des Jours Saints. À vous de discerner, avec l’aide de l’Esprit Saint et en toute liberté intérieure, ce qu’il est bon de vivre seul ou en famille… Quelques propositions suivent cet éditorial.
Arrivés au seuil de la Semaine Sainte, du dimanche de la Passion à celui de la Résurrection, cette semaine nous plonge au cœur de notre foi. Quel arrachement pour nous de ne pouvoir célébrer ce mystère pascal dans tout son magnifique déploiement liturgique ! Mais cela ne nous empêchera pas d’aller au cœur de notre foi, parce que justement, il s’agit de foi et que la foi chrétienne consiste à accueillir la Parole de Dieu.
Cette Parole de Dieu, c’est le Christ et depuis qu’il est ressuscité, rien ne peut taire cette Parole, rien ne peut l’empêcher d’arriver jusqu’à chacun de nous, ni nous empêcher de l’accueillir avec foi. Cette Parole est bonne nouvelle de la résurrection, de la victoire du Christ sur toute forme de mal, de l’amour fidèle et tout-puissant de notre Père.
A nous de la vivre, sans liturgie et avec ce fléau mondial qui étend son ombre de mort sur notre humanité. A nous de prendre les moyens dans notre confinement de l’accueillir, afin que notre vie et notre bouche puissent la proclamer.

P. Loïc Le Huen +